Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Caritas Alsace Caritas Alsace

Campagne bénévolat - 2017

VOUS SOUHAITEZ DEVENIR BÉNÉVOLE ? A côté de chez vous, dans l'une des 87 équipes de Caritas Alsace, il y a 36 façons de vous engager en tant que bénévole ! Caritas Alsace vous invite à découvrir quelle sera la vôtre...

Devenir bénévole à Caritas Alsace : Où vous voulez, quand vous pouvez, trouvez avec les équipes Caritas Alsace le bénévolat qui vous convient le mieux.

Envie de donner du temps, de s'engager... ?

...de partager, d'agir ensemble, de donner du sens à son action de valoriser ses compétences... Les motivations du bénévolat sont multiples et personnelles. Quelle que soit la vôtre, nous avons besoin de vous pour :

  • Accompagner les plus démunis : leur consacrer du temps, vivre la rencontre.
  • Réaliser des projets solidaires et avancer vers une société plus juste et plus fraternelle, élargir ses horizons et vivre de nouvelles expériences.
  • Partager des relations fraternelles dans un cadre convivial, se sentir attendu, utile et créer des liens d’amitié.

À la fac, je me suis engagée dans du soutien scolaire. Je me suis rendue compte que ce n’est pas si simple d’aider les autres. Quand je suis entrée dans la vie active, j’ai voulu continuer. Mais je cherchais une structure qui puisse me conseiller dans la façon de soutenir les personnes en difficulté. C’est comme cela que j’ai intégré l'équipe locale Caritas de ma ville. J’aime la diversité de l’équipe, composée de retraités, d’étudiants, d’actifs et de personnes en recherche d’emploi. J’apprécie aussi la variété des activités que l’on pratique. À côté du soutien scolaire, nous avons organisé un reveillon de Noël pour les plus démunis, avec un apéritif géant sur la Place Kleber. C’était impressionnant. C’est une expérience très riche qui change de mon travail dans l’informatique." Marion, 24 ans, informaticienne

Venez comme vous êtes !

Jeune, actif, retraité, sans emploi, parent, célibataire, riche, pauvre, catholique, musulman, athée, français, étranger, artiste, étudiant,.... Chacun peut devenir bénévole.

Les besoins sont nombreux et les champs de lutte contre l’exclusion et la précarité variés : isolement, grande précarité, surrendettement, accès à la culture, enfance en difficulté, alphabétisation, migrants, prison, …

Savoir écouter, sans distinction et sans jugement est essentiel pour tout bénévole en lien avec le public accueilli.

Partager ses savoirs comme faire la cuisine, la couture, le jardin... est l’occasion d’échanges fructueux.... Toutes les expériences sont les bienvenues, chacun a des compétences et des talents à partager.
Partagez les vôtres et aidez les autres à exprimer les leurs !

Je suis arrivé en France comme migrant et j'ai d'abord rencontré Caritas Alsace pour demander de l'aide d'urgence. Puis j'ai découvert son atelier de couture chaque semaine. Je suis tailleur et l'on m'a proposé d’aider : j'ai accepté car je ne peux pas travailler sans papiers, je m'ennuie. Cela fait six mois et les participants m’apprécient. Je connais la découpe et je sais me servir d’une machine à coudre. C’est vital de se sentir utile. Au début, je ne parlais que quelques mots de français, les autres m’aident à progresser, je commence même à comprendre l’humour des Français."Hassan, 34 ans, migrant

Oui, mais comment ?

Bénévolat ponctuel ou régulier, en semaine ou en soirée, une à plusieurs demi-journée par semaine... Tout bénévolat a son importance, le/la bénévole s'engage à son rythme, selon ses disponibilités.

Dans un lieu d’accueil, en milieu urbain ou rural, dans une maison d'arrêt ou une épicerie solidaire, à la maison pour de l'accueil familial de vacances ou au domicile des enfants accompagnés dans leur scolarité, au siège administratif de Caritas Alsace, sur des événements ponctuels... Les lieux de bénévolat sont nombreux et variés. 87 équipes locales et thématiques réparties sur tout le territoire alsacien composent Caritas Alsace réseau Secours Catholique.
Près de chez vous, des bénévoles déjà engagés sont prêts à répondre à vos questions, vous rencontrer, vous laisser "essayer" le bénévolat.

Je suis au chômage depuis neuf mois. Un ami m’a invité un jour à venir donner un coup de main à Caritas Alsace. J’y suis allé pour voir et j’ai été touché par l’accueil. Depuis, je m’y rends chaque semaine pour aider à la comptabilité. Cet engagement me permet de ne pas perdre le contact avec la réalité du travail. Il m’oblige à me lever le matin. J’apprécie l’ambiance chaleureuse qui m’évite de déprimer car, jusqu’à présent, les CV que j’envoie et les rendez-vous que j’ai décrochés n’ont pas débouché sur un emploi." Jérôme, 44 ans, en recherche d’emploi

 

CONTACTEZ NOS ÉQUIPES POUR DÉCOUVRIR AVEC EUX LE BÉNÉVOLAT QUI VOUS VA.

> Découvrez les offres de bénévolat diffusées par les équipes de Caritas Alsace.

Ces offres ne sont pas exclusives et laissent toute leur place aux "bénévoles spontanés" !!!

 

Bénévole depuis une vingtaine d’années à la permanence de Mulhouse, j’accueille les personnes sans les connaître et cela demande une grande disponibilité d’esprit. (...) Je suis surtout là pour écouter ! Pour être bénévole, il faut être attentif à l’autre, avec un regard humain, avec beaucoup d’humilité, en se positionnant dans un rapport d’égalité, et tout en gardant un certain sens de l’humour. Une jeune femme que j’accompagne plus particulièrement en ce moment m’a dit : « Je suis heureuse de venir ici, on a confiance en moi, on m’écoute. » ... Retrouvez l'intégralité de ce témoignage en cliquant sur l'image.

--------------------

En arrivant à la retraite, j’ai décidé de m’investir dans le vestiaire solidaire près de chez moi. J’aime bien disposer les articles pour les hommes, les femmes et les enfants, tous proposés à des prix modestes. À l’occasion, je peux dispenser des conseils dans le choix des vêtements. Mais ce que je préfère, c’est prendre le temps d’écouter les personnes, certaines déposent parfois leur fardeau. Quand je pars le soir, j’ai l’impression d’avoir été utile, même si je n’ai pas vendu beaucoup ! La semaine dernière, nous avons organisé une grand vente saisonnière, ma petite-fille est venue y assister. Nous avons passé une excellente après-midi ensemble." Marie-Madeleine, 72 ans, retraitée

--------------------

Longtemps j’ai cru qu’il fallait faire « pour » les plus pauvres avant de comprendre qu’il vaut mieux faire « avec » les gens en galère. C’est ce qui m’a décidé à continuer à m’engager à Caritas Alsace."Yves, 65 ans, retraité

 

 

Actions sur le document
    • facebook
    • twitter
    • Imprimer
    • Envoyer à un ami
    • favoris
    • more