Auprès des détenus

Permanence indigence

Les personnes indigentes sont les personnes détenues qui ne possèdent pas ou très peu de revenus lors de leur détention et qui sont majoritairement des personnes isolées. Pour combler une partie de leurs besoins humains (vêtements propres, café, matériel de correspondance), des bénévoles leur apportent un accueil et une écoute fraternelle toutes les semaines dans un local mis à disposition par l’administration pénitentiaire.

Deux permanences par semaine : le jeudi matin et le samedi matin.

Permanence écrivains publics

Les bénévoles aident les personnes détenues à rédiger des courriers pour l’avocat, le juge, les services sociaux mais aussi pour la famille. La rédaction de courriers est un moment fort au cours duquel les détenus expriment leurs sentiments, leurs regrets… Ensemble et sans jugement, ils trouvent les mots pour exprimer leur ressenti.

Plusieurs permanences par semaine.

Accompagnement mère-enfants

Le quartier femme de la maison d’arrêt accueille ponctuellement des femmes enceintes. Suivant le temps d’incarcération ces futures mères vivront leur grossesse et leurs premiers mois de maternité en détention. En complément des accompagnements médicaux apportés par la pénitentiaire, des bénévoles se relaient pour apporter avant tout de l’écoute dans cette étape importante de la vie d’une mère et de son enfant. Notre rôle est aussi d’apporter soutien pour l’éveil de l’enfant, faire le lien avec le père à l’extérieur, soutenir le lien social de l’enfant en les accompagnant vers des structures de petite enfance.

Accompagnement enfant au parloir

Lorsque les liens familiaux sont altérés voire rompus, faute d’accompagnement familial il arrive que certains enfants ne puissent venir rendre visite à leurs parents au parloir. En lien avec le Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation, des bénévoles accompagnent ces enfants auprès de leur parent incarcéré au parloir. Cet engagement précieux facilite le maintien du lien familial pour que l’incarcération ne soit pas synonyme de rupture dans leur Histoire.

Cette mission nécessite une présence régulière suivant les besoins de la famille (1 fois par semaine voire 1 fois par mois).

Atelier jeu de société pour les mineurs

Au quartier mineur, deux bénévoles se relaient pour proposer un temps convivial et ludique aux jeunes détenus. Ce temps se veut être aussi un prétexte à la rencontre, l’écoute et réfléchir sur ce que ce sont les « jeux de société », l’importance des règles et de la vie en collectivité.

 

Auprès des familles

Accueil des familles en attente de parloir

L’équipe de l’accueil famille aide et renseigne pour les démarches à faire, qui sont nombreuses en ce lieu. Elle effectue aussi un important travail d’accueil et d’écoute. Elle est une présence rassurante, un repère indispensable pour le public, en particulier les familles qui n’ont jamais vécu cette situation. Par son regard bienveillant et non stigmatisant, les familles ne se sentent pas jugées mais accueillies dans le respect de leur dignité.

Du mardi au samedi de 8h à 12h et de 13h à 17h30.

Lieu d’Accueil Enfants Parents « La Mezzanine » à l’accueil famille

Situé à l’étage de l’accueil famille, ce Lieu d’Accueil Enfants Parents, est un véritable lieu de socialisation et de soutien à la parentalité. Une équipe de bénévole accompagne et écoute ce qui ne se dit pas aussi facilement à l’extérieur. Le temps d’incarcération ébranle le quotidien des mères et l’innocence des enfants accueillis. L’accueil bienveillant et l’accompagnement social apportent le soutien et l’espoir nécessaires pour aider les familles à tenir bon le temps d’incarcération.

La Mezzanine est ouverte le mercredi et samedi.

Contact

Gaëlle L’Hermitte, coordinatrice du monde carcéral :

  • 07 78 41 48 45
  • glhermitte@federationcaritasalsace.org.
Faire un don
Faire un don