« Faire rayonner la Charité chrétienne par la mise en œuvre d’une solidarité concrète entre tous, en France et dans le monde. Apporter, partout où le besoin s’en fera sentir, à l’exclusion de tout particularisme national ou confessionnel, tout secours ou toute aide directe ou indirecte, morale ou matérielle, quelles que soient les options philosophiques ou religieuses des bénéficiaires. »

Nos missions
L’accueil, l’écoute

C’est le premier service à rendre. Accueillir et écouter la personne sans a priori, sans la juger, lui donner de notre temps c’est déjà la faire exister, lui redonner confiance, permettre de découvrir et d’identifier les besoins exprimés ou cachés. Caritas Alsace réseau Secours Catholique a pour vocation d’apporter partout où le besoin s’en fait sentir toute aide et assistance directe ou indirecte, matérielle ou morale, dans le respect des personnes, sans distinction de race, de nationalité, de religion ou d’appartenance politique.

L’accompagnement 

Après l’accueil et la découverte, accompagner selon les cas vers :

  • l’aide financière ou en nature
  • l’aide à la recherche d’un emploi
  • la formation, l’alphabétisation
  • l’aide à la gestion au quotidien
  • l’accès à la culture, aux loisirs, aux vacances
  • la participation à des groupes participatifs et groupes de parole
  • la recherche spirituelle.
Nos Valeurs

Caritas Alsace réseau Secours Catholique enracine son action dans l’Évangile et dans l’enseignement social de l’Église.

Organisation

Caritas Alsace est le pilier caritatif de la Fédération de Charité Caritas Alsace, association reconnue d’utilité publique. Caritas est le représentant du Secours Catholique en Alsace. Elle est composée d’environ 1 800 bénévoles répartis en une centaine d’équipes locales maillant le territoire alsacien. Des animateurs salariés accompagnent ces équipes et leurs responsables dans la mise en œuvre des actions d’aide aux plus démunis. Les bénévoles et salariés œuvrent de concert pour la réalisation des projets validés par le Comité Caritas.

Le Comité Caritas
  • Caritas Alsace réseau Secours Catholique est organisée en équipes locales et thématiques dont les responsables et trésoriers bénévoles sont mandatés par le Président.
  • Les équipes locales se regroupent en 10 Equipes d’Animation Territoriale (EAT). Chaque EAT élit en son sein 2 représentants au Comité Caritas.
  • Le Comité est présidé par le Président de la Fédération de Charité Caritas Alsace et animé par le Directeur de Caritas Alsace. Le Comité Caritas assure le lien entre les organes de direction (Bureau, Conseil d’Administration) et les équipes.
  • 5 membres du Comité Caritas sont élus au Conseil d’Administration (CA) de la Fédération de Charité Caritas Alsace.
  • Le Comité se réunit environ toutes les six semaines.
Notre histoire
Le fondateur Paul Müller-Simonis (1862 Mühlbach – 1930 Strasbourg)

Orphelin de mère et après avoir hérité très jeune d’une fortune considérable, Paul Müller-Simonis termine ses études secondaires dans le collège jésuite de l’Immaculée Conception à Paris. C’est là qu’il aurait vu naître sa vocation de prêtre. En 1881, il sort diplômé de l’Ecole Centrale, prestigieuse école d’ingénieur. En 1886, il est ordonné prêtre après avoir été formé à Munich et Rome. Il vit de 1888 à 1891 au Moyen Orient

En 1892, de retour en Alsace, il devient le principal actionnaire et directeur d’un quotidien catholique, l’Elsässer, fondé en 1885. C’est le point de départ de son œuvre de mécène et de son rôle politique à Strasbourg. Il s’engage dans l’émergence d’une organisation politique des catholiques alsaciens, ce qui lui vaudra quelques déceptions.

Dès la fin des années 1890, il se tourne vers l’organisation de l’action caritative catholique de la Ville de Strasbourg en lien avec l’assistance publique. A l’âge de 36 ans, la « Fédération Catholique de Charité de la Ville de Strasbourg » devient sa principale activité. Celle-ci renforce les liens entre différentes œuvres de bienfaisance.

En 1897, est créée à Fribourg (Allemagne) la « Caritasverband für das Katolische Deutschland » par Lorenz Werthmann.
En 1901, a lieu à Strasbourg le 1er congrès diocésain des œuvres qui poursuit deux axes : l’assistance à l’enfance (crèches, garderies, écoles, colonie) et la protection des jeunes filles. Monseigneur Fritzen (Evêque de Strasbourg de 1891 à 1919) demande à Paul Müller-Simonis de fonder la Fédération de Charité, laquelle est réalisée le 9 septembre 1903.

En 1905, le Père Joseph Oberlé (1874 – 1939) devient Secrétaire Général auprès du Président.

La Fédération catholique des Oeuvres du diocèse de Strasbourg a pour but « la diffusion des véritables principes de la charité catholique et l’encouragement à tous les efforts sains dans ce domaine » (échange d’informations, représentation des intervenants de l’action caritative catholique auprès des instances publiques) et le « développement de l’organisation caritative et sociale ».

Les premières années (1914-1944)

1914-18 : La Fédération de Charité du Diocèse de Strasbourg aide des prisonniers et des familles de soldats.

 

1920-29 : Développement des œuvres en direction des jeunes travailleurs et des équipes en zone rurale (avec le secrétaire général Abbé Joseph Oberlé)

 

1933 : L’Evêque de Strasbourg crée la Direction des Œuvres Sociales, Economiques et Professionnelles. Monseigneur Jules Billing est nommé Directeur des Œuvres en décembre 1933 et Directeur de la Fédération de Charité en 1940.

 

1939-44 : Dans la semi-clandestinité, l’action caritative catholique reste efficace malgré les exigences de l’occupant. Dès la libération, le Chanoine Jules Billing réorganise la charité diocésaine.

L'après-guerre et la fin du XXème siècle (1945-1999)

Après 1945, la Fédération de Charité connaît une période de construction et d’expansion, qui passe par la création et l’ouverture d’institutions spécialisées, répondant aux besoins de pauvreté et de précarité du moment.

 

Dès 1947, la Fédération de Charité envisage une collaboration avec le Secours Catholique (créé en 1946 dans le reste de la France par Jean Rodhain). Elle se traduit en 1951 par un accord établissant la Délégation diocésaine d’Alsace auprès du Secours Catholique, Caritas Alsace. Cet accord perdure à ce jour.

 

Pour répondre à l’augmentation de la pauvreté en Alsace, et apporter les réponses les plus adaptées possibles, la délégation Alsace va s’agrandir et ouvrir de nombreuses permanences et lieux d’accueil partout dans la région.

Les permanences de Colmar (St Vincent) et Strasbourg (Arc en Ciel) voient le jour, rejointes par la permanence de la Rue du Puits à Mulhouse en 1998.

2000 à nos jours

L’entrée dans le nouveau millénaire n’a hélas pas conduit à la fin de la pauvreté. Raison pour laquelle Caritas Alsace a poursuivi sa croissance, avec de nouvelles équipes et un maillage toujours plus dense sur la région Alsace.

 

Parmi les ouvertures marquantes de la nouvelle décennie, on citera l’ouverture en 2006 de « La Mezzanine », un lieu d’accueil parents enfants unique en son genre, puisque c’est le seul à être directement lié à une maison d’arrêt. Il accueille les enfants des familles en attente de parloir à la maison d’arrêt de Strasbourg.

 

2011 : Ouverture du « Marché solidaire des collines » dans le quartier des Coteaux à Mulhouse qui lance le développement des épiceries sociales en Alsace (2012 Geispolsheim, 2013 Guebwiller, 2017 Ensisheim, 2019 Wittelsheim, 2020 Volgelsheim). Caritas Alsace compte 11 épiceries sociales et bientôt 13 avec l’ouverture de deux nouvelles dans des quartiers prioritaires de Strasbourg fin 2022.

 

 

Le 1er octobre 2021, Mgr Gilles Reithinger a pris la président de la Fédération de Charité Caritas Alsace en remplacement du diacre Jean-Marie Schiffli, suite au départ à la retraite de ce dernier.

Faire un don
Faire un don